jeudi 19 avril 2007

LES EVEQUES DU PORTUGAL...

Les évêques du Portugal s’engagent à dénoncer les attentats contre la vie

Les travaux de l’assemblée plénière

ROME, Mercredi 18 avril 2007 (ZENIT.org) – Les évêques du Portugal, réunis en assemblée plénière, confirment leur refus de la nouvelle loi sur l’avortement : « L’Eglise continuera à être fidèle à sa mission d’annoncer l’Evangile de la Vie et de dénoncer les attentats contre la vie », explique l’agence vaticane Fides.
Les évêques du Portugal réitèrent leur refus de l’avortement et dénoncent la nouvelle loi qui dépénalise l’avortement dans le pays. C’est ce qu’a réaffirmé Mgr Jorge Ortiga président de la conférence épiscopale portugaise et archevêque de Braga, dans le discours d’ouverture des travaux de l’assemblée plénière, qui se déroule à Fatima du 16 au 20 avril.
Un référendum sur l’avortement a eu lieu au Portugal le 11 février dernier, qui a remporté la victoire des « oui à l’avortement » mais n’a pas atteint la participation nécessaire des votants. Le 10 avril, le président du Portugal, Aníbal Cavaco Silva, a promulgué la nouvelle loi sur l’avortement, approuvée par le parlement, qui permet l’avortement libre jusqu’aux dix premières semaines de gestation.
Le président de la conférence épiscopale a confirmé que « l’Eglise continuerait à rester fidèle à sa mission d’annonce de l’Evangile de la vie en plénitude et de dénonciation des attentats contre la vie ». Puis il a affirmé qu’il s’agissait d’une loi injuste, et par conséquent que « nous ne pouvons donner notre appui. C’est notre de devoir de continuer à insister sur la valeur de la vie ».
En outre « l’encadrement juridique de la loi ne se limite pas seulement à dépénaliser l’avortement, mais veut faire de cette pratique un droit, une conduite légale ». « La conscience de tous les chrétiens et des personnes qui donnent la priorité au droit à la vie ne pourra jamais se résigner à accepter cette loi ».
Le président des évêques portugais a rappelé qu’il y a « des valeurs et des causes qui ne se perdent jamais » et que, « au contraire, leur importance apparaît dans les moments de crise ».
L’Eglise portugaise veillera sur le respect des limites légales à la pratique de l’avortement, comme l’objection de conscience de la part des médecins. « Toutes les mesures de soutien à la maternité auront notre appui, d’où qu’elles viennent » a souligné Mgr Jorge Ortiga.
Parmi les autres thèmes faisant l’objet de l’examen des évêques ces jours-ci figure aussi un document sur la transmission de la foi et la formation des laïcs.
Les évêques réfléchiront aussi à la formation des prêtres, et ils analyseront les catéchismes des 7e, 8e, et 10e et les programmes d’éducation morale et religieuse catholique.
L’assemblée devrait offrir des documents pour le 40e anniversaire de l’encyclique « Populorum progressio » de Paul VI, et pour le 20e anniversaire de « Sollicitudo rei socialis » de Jean-Paul II.
ZF07041805

1 commentaire:

Lourine a dit…

This is great info to know.